Comment bien gérer ses déchets médicaux ?

25 octobre 2018

La gestion des ordures est considérée comme une véritable priorité dans de nombreux domaines. C’est aussi le cas en ce qui concerne le secteur médical. Les déchets médicaux font aujourd’hui partie des plus difficiles à gérer. Ils peuvent contenir différentes substances dangereuses pour la santé et les risques de contamination peuvent être assez élevés. Pour les gérer efficacement, il est important de mettre en place une véritable organisation et choisir la méthode de traitement la plus adéquate. L’essentiel dans cet article proposé par un agent de collecte des déchets hospitaliers.

Petit rappel sur les déchets médicaux

Nous devons savoir qu’il existe actuellement différentes catégories de déchets dans le domaine médical. Elles sont réparties en fonction de leur niveau de risque pour les patients, mais aussi pour le personnel médical dans les milieux hospitaliers. Vous pouvez distinguer notamment les déchets à risque de blessure, à risque de contamination, de médicaments, toxiques et sous pression. Bien entendu, il ne faut pas aussi oublier les déchets radioactifs dans de rares cas. Leur gestion est souvent régie par de nombreuses normes et conventions spécifiques.

Les possibilités de traitement existantes

Pour éliminer ou traiter de manière efficace les déchets médicaux, il est possible de recourir à différentes techniques. L’utilisation de chacune de ces méthodes diffère en fonction du cas de figure. Il est par exemple faisable de réaliser une désinfection chimique ou thermique des déchets. Le déchiquetage peut aussi être envisagé s’il n’y a pas de risques de contamination. Outre ces méthodes, vous pouvez avoir recours à l’enfouissement ou à l’encapsulation.

La mise en place d’un plan de gestion efficace

Définir un bon plan de gestion des déchets médicaux est une démarche à ne pas négliger dans un établissement de santé. Cela permet d’éviter tous problèmes liés à leur accumulation ou à leur mauvaise manipulation. Il faut ainsi effectuer une étude des ressources et des besoins au préalable. Il faut aussi considérer les types de déchets ainsi que leur volume. C’est seulement après que nous pouvons mener un plan d’action efficace. 

Leave a Comment:

All fields with “*” are required

Leave a Comment:

All fields with “*” are required