La voie de l’alternance s’ouvre devant les futurs bouchers

24 octobre 2017

Les métiers de l'alimentation sont très variés, et suscitent beaucoup plus d'intérêt qu'autrefois, c'est pourquoi, les écoles se sont adaptées. Il y a de plus en plus de demandes, aussi bien de la part des employeurs que des jeunes. Alors, les formations se sont diversifiées dans les établissements scolaires, pour plus de satisfaction.  

Préparer un métier d'avenir

Le domaine de l'agroalimentaire est en demande constante de mains d'oeuvre, et aujourd'hui, il est possible pour les jeunes se former autrement. En effet, l'école a mis en place un système intéressant pour les élèves souhaitant devenir boucher. Désormais, ils peuvent se former au métier de boucher, en suivant la voie de l'alternance.

Cela leur permet d'avoir une rémunération mensuelle, ce qui est important pour un jeune, tout en suivant des cours. Les structures de l'école sont adaptées afin que les élèves puissent se former aux différentes techniques de la profession, et apprendront à reconnaître les parties de l'animal, afin de pouvoir conseiller au mieux la clientèle. 

Se former au métier de boucher autrement 

En apprenant son futur métier, directement en entreprise, le jeune gagne en savoir-faire et en autonomie. De plus, il apprendra plus rapidement son futur métier. En préparant un CAP, un BP ou un BTS, le jeune pourra intégrer l'alternance pour se préparer.

Il signera un contrat de travail, pour deux voire trois ans, selon certaines situations, dès qu'il aura atteint ses 16 ans. Ce concept fabuleux est très demandé par les employeurs, car l'étudiant sera déjà opérationnel dès la fin de son contrat, ce qui pourra l'aider à rentrer plus rapidement dans la vie active

Un contrat assez difficile mais pas insurmontable

Le contrat en alternance est très tentant et très tendance, mais il reste néanmoins assez difficile à suivre. En effet, associer cours et travail, n'est pas toujours simple à faire. Beaucoup de jeunes lâchent prise rapidement, mais d'autres, se montrent persévérant et courageux pour améliorer leur futur professionnel.

Pour réussir dans leurs recherches d'entreprises, mieux vaut s'y prendre à l'avance, dès le mois de mars, serait l'idéal pour être sûr de trouver un employeur. 

Quelle que soit l'entreprise choisie, abattoir, grandes surfaces, boucheries du coin, l'élève apprendra son métier et cela, deviendra vite une passion

Leave a Comment:

All fields with “*” are required

Leave a Comment:

All fields with “*” are required